پایان نامه رشته زبان فرانسه:La méthode communicative et l’élève du FLE à l’école élémentaire

متن کامل پایان نامه مقطع کارشناسی ارشد رشته :زبان فرانسه

عنوان : La méthode communicative et l’élève du FLE à l’école élémentaire

UNIVERSITÉ AZAD ISLAMIQUE

Branche centrale de Téhéran

Faculté des langues étrangères

Mémoire en vue de l’obtention de maîtrise

en apprentissage du français (M. A.)

Sujet:

 La méthode communicative et l’élève du FLE à l’école élémentaire2014

 

Sous la direction de:

Madame le Docteur Azita Lessani

 

2014

برای رعایت حریم خصوصی نام نگارنده پایان نامه درج نمی شود

(در فایل دانلودی نام نویسنده موجود است)

تکه هایی از متن پایان نامه به عنوان نمونه :

(ممکن است هنگام انتقال از فایل اصلی به داخل سایت بعضی متون به هم بریزد یا بعضی نمادها و اشکال درج نشود ولی در فایل دانلودی همه چیز مرتب و کامل است)

Resumé

Ce  mémoire  présente  une  réflexion  sur  l’approche communicative  dans l’apprentissage d’une langue étrangère chez les élèves suivant les cours élémentaires en Iran.Il y a beaucoup de méthodes de l’enseignement du français comme langue secondaire. Ce que le professeur choisit d’enseigner est basé sur les objectifs. Si le but est la compétence communicative, les professeurs doivent introduire les constructions que les étudiants vont rencontrer.

Notre but dans cette recherche c’était une réponse à cette question: ”Comment on peut motiver et faciliter la prise de parole en français pour les enfants iraniens comme une langue étrangère alors que cette seconde langue n’est pas directement nécessaire pour communiquer dans la société iranienne?

’est au travers des lectures des études accomplies dans ce champ et les analyser et aussi grâce au contact des enfants et les poser des questions qu’on  a pu trouver des réponses.

 

Sommaire

Introduction……………………………………………………………p.10

Chapitre 1.  L’acquisition d’une langue étrangère chez les enfants…………………………………………………………………p. 19

 1.1. L’acquisition d’une langue ………………………………………p. 20

1.1.1. Caractéristiques  principales de l’acquisition…………………………….p. 21

1.1.2. L’acquisition d’une langue étrangère………………………………….p. 22

1.1.3.  Des freins à l’acquisition d’une langue étrangère……………………….p. 25

1.1.3.1. Le rôle de la langue maternelle dans l’acquisition d’une langue étrangère ……………………………………………………………………p. 26

1.1.3.2. Les phrases types …………………………………………..p. 27

1.1.3.3.  L’âge ……………………………………………………….p. 28

1.2. Les avantages d’un apprentissage précoce ……………………..p. 29

1.2.1. Développement de l’oreille et de l’appareil phonatoire……………p. 30

1.2.2. Développement de compétences linguistiques …………………….p. 31

1.2.2.1. Comparaison langue maternelle/ langue étrangère……………p. 31

1.2.2.2.  Prise de conscience linguistique…………………………….p. 32

1.2.3.  Développement de compétences cognitives……………………….p. 32

1.2.3.1. Ecoute  et concentration ……………………………………..p. 32

1.2.3.2. Mémorisation …………………………………………………p. 33

1.2.4. Socialisation et ouverture culturelle……………………………….p. 33

1.3. Position de la langue étrangère dans le cadre scolaire………….p. 34

1.3.1. Apprentissage  langue  maternelle  et  apprentissage  d’un second idiome: quels statuts?……………………………………………………………………….p. 34

1.3.2.  Qu’est -ce que c’est la communication dans l’apprentissage d’une langue étrangère? …………………………………………………………p. 36

1.3.3  Rôle de l’enseignant…………………………………………………p. 37

1.3.4. Place de la grammaire ……………………………………………..p. 38

1.3.5. Quelle progression mettre en place?……………………………….p. 40

1.3.6. Comment favoriser la prise de parole?………………………………………p. 41

1.3.6.1. Les activités ludiques………………………………………….p. 41

1.3.6.2.   Les jeux de communication…………………………………p. 42

1.3.6.3.  Jeux de devinettes……………………………………………p. 42

 

Chapitre 2. L’Approche communicative………………………….p. 44

2.1. Initiation à l’approche communicative ………………………………..p. 45

2.2. Les avantages de l’approche communicative …………………………p. 59

2.3. Les problèmes de l’approche communicative ……………………………p. 62

2.4. L’approche communicative – une entrée linguistique qui peut jouer un   rôle important ……………………………………………………………….p. 63

Chapitre 3. Les méthodes du FLE en Iran…………………………p. 65

3.1. Préface ………………………………………………………………p. 66 

3.2. La conversation : sa place dans les cours de FLE………………p. 70

3.3. Analyse de méthodes de FLE…………………………………………..p. 74

3.3.1. Techniques et utilité – Exemples de Campus1 et Taxi1……………….p. 74

3.3.2. Initiation avec les méthodes du FLE pour les enfants………….p. 80

3.4. Comment penser l’entrée dans les apprentissages en français langue de scolarisation pour les enfants d’origine étrangère?……….p. 84

3.4.1. Dans ce contexte, que peut-on attendre d’une approche orientée   FLS-FLSCo?……………………………………………………………………………………p. 84

3.4.2. Deux mondes scolaires très distants……………………………..p. 86

3.4.3. Comprendre ce qui se passe à l’école……………………………p. 88

Conclusion……………………………………………………………p. 91

Bibliographie……………………………………………….p. 98

 

Introduction

 

L’acquisition d’une langue est un phénomène intéressant chez l’être humain. Nous sommes la seule espèce vivante sur Terre qui ait développé tout un système lexical pour communiquer.

Nous avons aussi développé plusieurs langues et il en existe beaucoup plus dans le monde entier. Certains d’entre nous peuvent en acquérir une, deux, trois, ou quatre en plus de leur langue maternelle, mais la plupart des gens apprennent les langues dans un cadre scolaire.

A travers leur famille, les chansons ou Internet, les jeunes élèves savent déjà que d’autres langues existent. Alors, ce n’est pas la peine de leur dire que l’apprentissage des langues étrangères est utile pour leur avenir ! Ils sont curieux sur les langues étrangères.  Pour eux, c’est quelque chose de magique.

Evidemment, tout le monde ne peut vivre dans un autre pays ou multiplier les vacances à l’étranger; alors, les échanges avec des élèves étrangers en utilisant un mot étranger par exemple, dire « sit down » pour faire asseoir son camarade, c’est très amusant pour un élève au cours élémentaire. Ils ont quelques notions, même si parfois il leur faut tout désapprendre parce que la prononciation n’est vraiment pas bonne.

L’apprentissage d’une langue étrangère (ou régionale) fait officiellement sa rentrée dans les programmes des écoles élémentaires. Dès le cycle des apprentissages fondamentaux, cet enseignement aura pour but la création des bases de l’apprentissage linguistique.

Il fixe les objectifs prioritaires   qui visent à faciliter la maîtrise du langage: l’enfant sera amené à comprendre et utiliser de façon pertinente des énoncés.

Plus tard,  cet enseignement vise l’acquisition de compétences permettant un usage efficace de la   langue   étrangère dans un nombre limité de situations de communication adaptées au jeune enfant: l’apprentissage est centré sur des activités de communication.

Progressivement aux méthodes traditionnelles calquées sur l’enseignement des langues mortes (c’est à dire axées sur la grammaire et la traduction), se sont substituées  les  méthodes  directes (enseignement  dans  la  langue  étrangère),  la priorité à l’oral était lancée !

Puis se sont mises en place les méthodes audio-orales et audio-visuelles. On  procède  à  une  écoute  des  énoncés  sans  l’aide  de  l’écrit,  en  faisant  porter l’attention  sur  une  bonne  prononciation,  on  amène  par  la  gestuelle,  le  mime,  les élèves à répéter et à assimiler.

Aujourd’hui,  de  nombreux  pédagogues  de  l’enseignement  d’une  langue vivante  préconisent    les  approches  communicatives  où  l’objectif  principal  est  de permettre aux élèves d’apprendre à communiquer dans la langue étudiée.

De nombreux linguistes s’accordent aujourd’hui à dire que l’apprentissage d’une langue étrangère se développe d’autant plus facilement que le contact avec cette langue est précoce.

En effet, comme le souligne Claude Hagège dans L’enfant aux deux langues1, jusqu’à l’âge de dix ans, les enfants ont l’oreille ouverte à tous les sons. Jusqu’à cet âge, l’enfant possède potentiellement un grand pouvoir d’intégration des sons et des phonèmes de toutes les langues.

Il faut être naïf ou ignorant pour ne voir dans une langue vivante qu’un outil de communication, comme le sont les langues artificielles. Au-delà des barrières sociales, et comme le démontrent d’innombrables travaux de neurophysiologistes et de psychologues, elle ne se réduit pas à un simple code pour l’échange d’informations, mais elle constitue le creuset même de l’identité de chacun. Comme a pu l’écrire Régis Debray, « elle n’est pas un instrument, mais un milieu de vie, le fil d’or d’une vitalité longue et singulière»2.

La didactique des langues est l’ensemble des méthodes, hypothèses et principes pédagogiques, qui permettent aux enseignants, formateurs, auteurs d’outils d’apprentissages – notamment de manuels et logiciels – d’optimiser les processus d’enseignement/apprentissage des langues étrangères.

Les méthodologies d’apprentissage sont des phénomènes relativement nouveaux dans le domaine de la didactique des langues. La méthodologie traditionnelle est apparue au début du XXe siècle, formant une base dans l’enseignement des langues secondes et étrangère.

Peu après, la méthodologie directe met de côté l’idéologie de la méthodologie traditionnelle pour plonger l’apprenant dans la langue cible. Par la suite, au début de la Deuxième Guerre mondiale, la méthodologie  audio-orale  remplace  peu  à  peu  la  méthodologie  directe  pour  faire  place  à l’apprentissage rapide d’une langue cible afin qu’ils puissent communiquer rapidement dans les autres  langues. Cela  dure  jusqu’aux  années 1970.

La  méthodologie structure-globule audiovisuelle prend sa place, une méthodologie qui ressemble beaucoup au style d’apprentissage dans  les  programmes  de  langues  secondes  et  d’immersion  dans  les  écoles aujourd’hui. Finalement, l’approche communicative est aujourd’hui acceptée comme la méthodologie de référence dans les cours de langue seconde.

On peut dire que les objectifs d’apprentissage d’une langue étrangère ont énormément varié depuis la méthodologie traditionnelle. Au XIXème siècle, l’objectif culturel était prioritaire; en effet, on étudiait une langue étrangère par et pour sa littérature, ses proverbes, sa culture en général. Ces connaissances accordaient une catégorie sociale et intellectuelle supérieures et distinguaient tout particulièrement l’apprenant de langue étrangère.

Par contre, dès 1950, on a préféré l’objectif pratique qui privilégiait un enseignement de la langue considérée comme un outil de communication destiné à engager efficacement une conversation avec des personnes parlant une autre langue.

Alors que dans les années 1960 l’enseignement des langues en milieu scolaire étaient à son apogée, dans les années 1980 on peut dire qu’il stagne. Parallèlement à cette situation, on étudie de plus en plus les spécificités de l’enseignement des langues étrangères aux adultes.

L’apprenant occupe alors une place de choix dans le processus de formation qui privilégie à présent l’analyse des publics et de leurs besoins pour déterminer des objectifs et des itinéraires d’apprentissage spécifiques.

Depuis le XIXème siècle et  jusqu’à présent, les différentes méthodologies se sont succédé, les unes en rupture avec la méthodologie précédente, les autres comme une adaptation de  celle-ci aux nouveaux besoins de la société.

Cependant on ne peut pas définir d’une manière précise la succession chronologique des méthodologies, étant donné que certaines d’entre elles ont cohabité avant de s’imposer à la précédente.

Dans le cadre de l’enseignement du français langue étrangère (FLE), on constate toute  une  évolution  méthodologique,  de  la  méthode  grammaire-traduction  aux méthodes directes (audio-linguale, audio-visuelle) et approche communicative. La méthode communicative est la méthode de FLE la plus moderne.

Dans l’approche communicative qui est une des principales méthodologies de la didactique des langues, et qui est basée sur le principe de la compétence de communication, l’apprenant prend charge de son apprentissage, et tout enseignement se rapporte à la façon avec laquelle l’apprenant apprend.

Les limites de l’approche communicative sont encore mal définies. Les besoins de l’apprenant sont pris en considération en fonction de ses objectifs. La langue est vue avant tout comme un instrument d’interaction sociale.

Les tenants de l’approche communicative se basent sur la psychologie cognitiviste marquée par la linguistique chomskyenne et l’apprentissage d’une langue seconde est vu comme un processus beaucoup plus créateur et soumis plus à des mécanismes internes qu’à des influences externes.

Consciente de l’intérêt de cet enseignement précoce pour le développement de nombreuses compétences, nous avons voulu porter notre réflexion sur ce qu’il en était en matière  de  communication  et  en  quoi  l’ensemble  de  ces  compétences  pouvait favoriser la capacité à communiquer en langue étrangère.

L’approche communicative aide à l’acquisition de la langue française en cours de français langue étrangère (FLE). Ce qui a inspiré la réalisation de ce mémoire est la motivation de la plupart des élèves  apprenant  une  langue  étrangère.

Ils  veulent  pouvoir  communiquer  avec  d’autres francophones.  Le  but  est  donc  de  voir  si  le  FLE  peut  être  appris  grâce  à  une  approche communicative et, si possible, pouvoir parler d’acquisition du français. Le FLE étant une matière scolaire, il est difficile d’avoir une influence naturelle ou sociale.

تعداد صفحه : 102

قیمت : 14000تومان

بلافاصله پس از پرداخت ، لینک دانلود پایان نامه به شما نشان داده می شود

و در ضمن فایل خریداری شده به ایمیل شما ارسال می شود.

پشتیبانی سایت :        09309714541 (فقط پیامک)        info@arshadha.ir

در صورتی که مشکلی با پرداخت آنلاین دارید می توانید مبلغ مورد نظر برای هر فایل را کارت به کارت کرده و فایل درخواستی و اطلاعات واریز را به ایمیل ما ارسال کنید تا فایل را از طریق ایمیل دریافت کنید.

--  -- --

مطالب مشابه را هم ببینید

فایل مورد نظر خودتان را پیدا نکردید ؟ نگران نباشید . این صفحه را نبندید ! سایت ما حاوی حجم عظیمی از پایان نامه های دانشگاهی است. مطالب مشابه را هم ببینید. برای یافتن فایل مورد نظر کافیست از قسمت جستجو استفاده کنید. یا از منوی بالای سایت رشته مورد نظر خود را انتخاب کنید و همه فایل های رشته خودتان را ببینید